Suivre le conseil du paternel

Arriver dans un nouveau pays avec 100 $ en poche pour refaire sa vie, Raouf sait ce que c’est. Fuyant la guerre au Liban, il arrive au Canada en 1976 avec un souhait : bâtir son entreprise.


Comment êtes-vous devenu entrepreneur?

« Je viens d’un pays où l’esprit commercial est pas mal fort », s’exclame Raouf d’emblée. Depuis son jeune âge, il rêve d’être son propre patron. « J’avais ça dans le sang le goût de vouloir être indépendant parce que mon père a toujours travaillé pour une compagnie », partage l’entrepreneur posé. Il raconte qu’à la suite d’une crise cardiaque, son père se fait mettre à la porte de l’entreprise pour laquelle il travaillait depuis 45 ans. « Il m’a dit ‘Mon fils, si j’ai un seul conseil : travaille à ton compte. Parce que si tu réussis, tu auras réussi par toi-même, et si tu échoues, c’est que tu n’as pas entrepris les choses correctement’ », ajoute Raouf, plongé dans ses souvenirs. Aujourd’hui, après plus d’une quarantaine d’années à diriger son entreprise de main de maître, on peut dire que le père de Raouf l’avait bien conseillé.


► Entrevue sur CNV Radio Numérique, mardi le 19 avril à 14h

Comment est née votre entreprise?

« C’est vraiment l’amour du métier qui m’a incité à ouvrir ces boutiques », admet Raouf, qui est opticien d’ordonnance de formation. Déjà, alors qu’il était étudiant à l’université, il se passionnait pour l’optique et l’entrepreneuriat. « J’aimais bien ce que je faisais, donc même avant que je ne termine [mes études], je travaillais dans un bureau d’optique. », ajoute-t-il. Voyant sa passion pour le domaine, le propriétaire de la boutique lui offre d’acheter un de ses bureaux. « C’est de là qu’il m’a aidé à installer ma première boutique de lunetterie, en 1982 », se souvient l’entrepreneur passionné. Rapidement, il ouvre une seconde boutique, puis une troisième, jusqu’à en opérer environ une douzaine à un certain point. Passion ou détermination? Raouf parle plutôt de fruit du labeur. « Ma plus grande joie était de faire du bien au public et [de voir] comment un ajustement ou une nouvelle monture peut rendre une personne heureuse. »

L’humain avant tout

Parmi les mots qui reviennent dans le discours de Raouf, on note la confiance, l’honnêteté, la famille, le service et la qualité. Pour lui « s’il n’y a pas de confiance, il n’y a rien ». Paroles d’un homme de coeur qui se dévoue à sa clientèle et à ses employés.


Qu’est-ce qui vous distingue?

« Le côté humain est très important », annonce Raouf. Entrer dans sa boutique, c’est être accueilli comme un membre de la famille et être pris en main de A à Z, selon son besoin. « Depuis le début, je me suis axé beaucoup sur la qualité et le service : deux mots qui résonnent énormément en moi, que j’inculque même à toute mon équipe autour de moi. », s’exclame Raouf. Selon lui, la qualité n’a pas de prix, car elle est synonyme de confort. « Pour moi, la vente ne s'arrête pas vraiment à une paire de lunettes. La vente c’est d’abord et avant tout la satisfaction et le bien-être du client. », indique l’opticien d’expérience.


Pour se démarquer, Raouf mise aussi sur le choix des montures, qui compte plusieurs exclusivités ou collections européennes, ainsi que sur la panoplie de services spécialisés offerts sur place. « On donne le service complet de A à Z, que ce soit l’examen de la vue, le choix de lunettes, le labo sur place, et on travaille conjointement avec des professionnels et des ophtalmologistes. », explique-t-il.

Qu’est-ce qui vous garde encore passionné?

« Tant que je m’amuse à travailler, je suis passionné. », lance Raouf, sincère. Pour lui, le travail ce n’est pas une obligation, c’est un réel plaisir, un jeu même. « Ce qui m’emmène à travailler, c’est la passion et voir le sourire du monde, de voir comment ils sont contents quand je les sers. » Et le bonheur de Raouf au travail est contagieux : la majorité de sa clientèle lui est fidèle depuis au moins une trentaine d’années. « Je sers la troisième génération actuellement : j’ai servi les parents, j’ai vu les enfants naître, et je sers maintenant leurs enfants à eux. », raconte-t-il, humble et fier à la fois.

Un homme de coeur

Philosophe, Raouf nous partage des conseils pleins de sagesse. Il nous raconte ses défis, ses succès et ses projets en cours, toujours avec une grande humilité. 


Quel est votre secret le mieux gardé?

Raouf est un homme d’une rare générosité, mais toujours humble. Non seulement est-il très dévoué dans son métier, il l’est tout autant dans sa communauté. « Je suis impliqué à la paroisse Saint-Vincent-de-Paul. Si quelqu’un a besoin d’une paire de lunettes et n’a pas les moyens, je peux très bien lui donner. », raconte l’homme qui n’hésite pas à tendre la main à ceux dans le besoin. « Je ne le fais pas pour la gloire, je le fais parce que je peux le faire », ajoute-t-il. Raouf, c’est la bonté humaine à l’état pur. 


Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour l’avenir?

« Qu’il y ait une continuité et que le monde se rappelle du côté humain de Raouf Hakim, propriétaire de Lopticien.ca », confie l’entrepreneur au coeur en or. Celui qui sert ses clients comme s’ils étaient les membres de sa famille ne demande rien en retour, mais une petite marque d’appréciation lui fait toujours chaud au coeur. « Moi, ce qui me plaît le plus, c’est quand quelqu’un passe devant le centre d’achat, qu’il me voit et qu’il rentre [me saluer] ‘Bonjour M. Hakim, comment ça va ». Alors, si vous êtes dans le coin, passez lui dire bonjour!